Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mohammed Morsi et le mouvement des Frères musulmans ont été la cible d'une féroce répression depuis le retour des militaires au pouvoir.

KEYSTONE/EPA/MOHAMED HOSSAM

(sda-ats)

Un tribunal égyptien a condamné samedi à la prison à vie l'ex-président islamiste Mohamed Morsi, selon un journaliste de l'AFP présent au jugement. L'homme était jugé dans une affaire d'espionnage au profit du Qatar.

L'ex-président, destitué en juillet 2013 par l'armée et déjà condamné à la peine capitale et à la perpétuité dans d'autres affaires, comparaissait avec 10 co-accusés pour la livraison présumée de "documents relevant de la sécurité nationale" au Qatar, selon l'acte d'accusation.

Il a été condamné à la prison à vie, qui équivaut à 25 années de détention en Egypte, pour avoir dirigé une "organisation illégale". Il a également été reconnu coupable d'avoir "subtilisé des documents secrets concernant la sécurité de l'Etat", a indiqué à l'AFP son avocat Abdel Moneim Abdel Maqsoud.

M. Morsi a en revanche été acquitté de l'accusation d'espionnage. La peine de mort a par ailleurs été retenue samedi à l'encontre de six autres prévenus, dont trois journalistes jugés par contumace, et deux anciens collaborateurs de Mohamed Morsi ont été condamnés à la réclusion à perpétuité. Toutes ces condamnations peuvent être contestées devant la Cour de cassation.

Quatrième procès et condamnation

Il s'agit du quatrième procès contre M. Morsi, issu de la confrérie des Frères musulmans, classée organisation "terroriste" par les autorités. L'ex-président a déjà été condamné à mort, à la prison à vie et à 20 années d'incarcération dans trois procès distincts.

Depuis l'éviction de M. Morsi par l'ex-chef de l'armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi, ses partisans sont la cible d'une répression sanglante en Egypte.

ATS