Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sion - L'ex-rédacteur en chef du journal du Parti libéral-radical valaisan "Confédéré" a comparu jeudi devant le Tribunal cantonal valaisan. Reconnu coupable de diffamation envers le politicien UDC Oskar Freysinger en première instance, il demande l'acquittement.
Selon Jean-Luc Addor, avocat d'Oskar Freysinger, l'article et le photomontage publiés dans le "Confédéré" fin août 2007 ont profondément affecté son client et sa famille. L'illustration montrait côte à côte le conseiller national UDC et Adolf Hitler avec, sous les portraits, le slogan "Autrichiens: On a déjà donné!"
Jean-Luc Addor a indiqué que son client ne se présentait pas à la barre en tant que politicien, mais "en tant qu'homme, époux, père de famille et professeur d'allemand atteint dans son honneur". "Mon client ne demande pas d'argent mais que la justice lui donne acte de cette atteinte subie".
Diffamation ou injure
Léonard Bender, avocat de l'ancien rédacteur en chef du "Confédéré" Adolphe Ribordy, a plaidé en robe l'acquittement de son client. Selon lui, l'article et le photomontage publiés sous la rubrique "controverse" doivent bénéficier de la liberté d'expression.
Le défenseur s'est appliqué à replacer les faits dans leur contexte: Outré par les campagnes d'affichage menées par l'UDC, notamment sur les naturalisations, son client a voulu dénoncer les méthodes du parti en en utilisant de semblables.
"Mon client a comparé l'origine d'Oskar Freysinger et d'Adolf Hitler, pas l'idéologie. C'est tout au plus un jugement dépréciatif, une injure", a plaidé Me Bender, pour qui il ne s'agit en tout cas pas d'une diffamation.
Me Bender a aussi souligné que le photomontage avait été extrait de son contexte, agrandi et placardé dans différents endroits par des inconnus.
Dignité humaine
Devant les juges, l'accusé Adolphe Ribordy a dit tout son dégoût pour les campagnes de publicité menées par l'UDC. "Vous me trouverez toujours sur votre chemin quand vous toucherez à la dignité humaine", a-t-il lancé au plaignant Oskar Freysinger.
Le jugement sera rendu ultérieurement par écrit aux parties.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS