Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancien roi du Cambodge Norodom Sihanouk est mort à Pékin à l'âge de 89 ans. Il avait marqué l'histoire de la deuxième partie du XXe siècle et restait vénéré dans son pays après en avoir maintenu l'unité malgré les décennies de guerre.

L'ancien Premier ministre, chef de l'Etat et monarque est décédé dans un hôpital de Pékin, lundi matin vers 02h00 (20h00 dimanche en Suisse). Son corps sera ramené à Phnom Penh, a indiqué le gouvernement cambodgien. L'ex-roi est mort "d'une crise cardiaque", a précisé l'aide personnel de Sihanouk, le prince Sisowath Thomico.

L'ancien souverain était souvent dans la capitale chinoise depuis quelques années pour y suivre des traitements contre des cancers, du diabète et de l'hypertension. Celui dont le règne a été l'un des plus longs d'Asie avait abdiqué en octobre 2004 en faveur de son fils Sihamoni, invoquant son âge et des raisons de santé.

Longue vie

L'ancien monarque utilisait régulièrement son site Internet pour s'exprimer sur sa santé et sur la politique. En octobre 2009, il révélait avoir vécu trop longtemps et espérer mourir dès que possible. "Cette trop longue longévité me pèse comme un poids insupportable", écrivait-il.

Deux ans plus tard, à l'occasion des vingt ans de son retour d'exil, il promettait à la foule de ne plus quitter son pays. Mais en janvier 2012, il se rendait à nouveau en Chine pour un énième bilan de santé.

"Grand dirigeant"

En janvier encore, il indiquait vouloir être incinéré et que ses cendres soient conservées au palais royal de Phnom Penh. Hasard de l'Histoire, son décès survient au dernier jour des festivités de Pchum Ben au cours desquelles les Cambodgiens se retrouvent en famille et honorent les ancêtres.

En dépit d'un parcours tumultueux et après des changements de caps majeurs de la part du monarque, "je suis sûr qu'il sera considéré officiellement comme ayant été un grand dirigeant", analyse l'historien australien Milton Osborne. "Les moments les plus difficiles de son bilan" seront laissés sous silence.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS