Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'excédent courant diminue de 5,8 % sur un an en août

Tokyo - L'excédent des comptes courants du Japon a diminué de 5,8 % sur un an en août, à 1114,2 milliards de yens (environ 13,06 milliards de francs), a annoncé le ministère des Finances vendredi. La cherté du yen et le ralentissement de la croissance mondiale pèsent sur les exportations nippones.
La balance commerciale a vu son bénéfice réduit d'un tiers par rapport au mois d'août de l'année dernière, à 196 milliards de yens (environ 2,30 milliards de francs), une première depuis 15 mois.
Les exportations n'ont elles progressé que de 16,5 % à 4932 milliards de yens, leur augmentation la plus lente depuis le début 2010. Les importations ont cru plus vite, de 20,5 % à 4736 milliards.
En sévère récession en 2008-2009, l'économie nippone a redémarré courant 2009, notamment grâce à la demande des pays émergents dont la Chine. Mais le fléchissement de la reprise dans les pays occidentaux et le renchérissement du yen semblent nuire au dynamisme des livraisons japonaises à l'étranger.
Une baisse des ventes hors du pays pourrait s'avérer très dommageable pour l'archipel où la consommation intérieure reste modérée.
Le compte des services a de son côté légèrement diminué son déficit, à 95 milliards de yens.
Au final, le compte des biens et services a enregistré un excédent de 101 milliards, presque deux fois moins que l'an passé à la même époque.
L'essentiel de l'excédent courant d'août est provenu du rendement des investissements japonais à l'étranger, appelé compte des revenus, dont l'excédent a atteint 1107 milliards de yens (environ 12,98 milliards de francs), en hausse de 4,4 %.
La balance des transferts courants a enfin légèrement creusé son déficit, à 94 milliards de yens.
La balance des transactions courantes est le meilleur indicateur de la situation d'une économie par rapport au reste du monde, car elle prend en compte non seulement les échanges des biens, mais également ceux de services, ainsi que les revenus des investissements directs ou de portefeuille et les transferts courants, tels que les versements aux organisations internationales.
Toujours en août, le compte des investissements directs a accusé un déficit de 466 milliards de yens (environ 5,46 milliards de francs), ce qui signifie que les Japonais ont davantage investi hors de l'archipel que les étrangers n'ont investi au Japon.
Le déficit du compte des investissements de portefeuille a presque quadruplé, à 5920 milliards de yens (environ 69,42 milliards de francs). Le renchérissement du yen, particulièrement net en août, a incité des Nippons à faire des acquisitions à l'étranger à moindre frais.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.