Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'exhumation de la dépouille du dirigeant historique palestinien Yasser Arafat aura finalement lieu mardi et non lundi comme précédemment annoncé, a indiqué samedi la commission d'enquête palestinienne. Des experts romands sont associés à cette enquête sur les causes exactes de la mort de l'ancien raïs.

"L'ouverture de la tombe aura lieu le mardi 27 novembre, les experts feront les prélèvements et tout sera fait dans la même journée en quelques heures", a annoncé le président de la commission Taoufiq Tiraoui.

Ce dernier a précisé que des funérailles officielles et protocolaires seront organisées à l'issue de cette opération.

L'exhumation de la dépouille de Yasser Arafat, enterrée dans l'enceinte de la Mouqataa, le quartier général de la présidence de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie, sera supervisée par des juges français. Des experts suisses et russes ont été mandatés.

Thèse de l'empoisonnement

Deux experts romands, Patrice Mangin, directeur du Centre universitaire romand de médecine légale, et François Bochud, directeur de l'Institut de radiophysique du CHUV à Lausanne, seront sur place.

Des prélèvements doivent être réalisés sur la dépouille du défunt, dont les causes précises de la mort n'ont jamais été élucidées.

La thèse d'un empoisonnement a été relancée après la diffusion d'un documentaire de la chaîne de télévision "Al-Jazeera" révélant la présence de quantités anormales de polonium, une substance radioactive hautement toxique, sur des échantillons biologiques à partir de ses effets personnels confiés à la chaîne par sa veuve.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS