Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'extrême droite espagnole entre au Parlement d'Andalousie

Vox, opposé à l'immigration illégale et à l'indépendantisme catalan, a dépassé les prévisions des sondages qui le créditaient au mieux de cinq sièges.

KEYSTONE/EPA EFE/SALAS

(sda-ats)

Un petit parti d'extrême droite, Vox, a fait dimanche une entrée en force au Parlement d'Andalousie, avec 12 élus. C'est la première fois que l'extrême droite obtient des élus en Espagne depuis le retour de la démocratie il y a quarante ans.

Le parti socialiste (PSOE), au pouvoir à Madrid, remporte le plus grand nombre de suffrages, mais reste loin de la majorité absolue en sièges avec seulement 33 élus sur 109, selon les résultats publiés après dépouillement de la quasi-totalité des bulletins de vote.

Les conservateurs du parti populaire obtiennent 26 élus, les centristes de Ciudadanos 21 élus et le parti de gauche Podemos 17 élus. Au Parlement de Séville, une alliance avec Podemos ne pourra donc suffire au PSOE pour continuer à gouverner la région.

La possibilité d'une coalition entre le parti populaire et Ciudadanos, avec le soutien parlementaire de Vox, n'est pas exclue, ce qui constituerait un choc politique en Andalousie et dans toute l'Espagne en prévision des prochaines échéances électorales de 2019, marquées par une série de scrutins locaux, régionaux et les européennes en mai.

Félicitations de Le Pen

Sur Twitter, la chef de l'extrême droite française, Marine Le Pen, a adressé ses "vives et chaleureuses félicitations à (ses, ndlr) amis de @vox_es, qui, ce soir en #Espagne, font un score très significatif pour un jeune et dynamique mouvement". Vox a été créé il y a cinq ans.

Les prochaines élections législatives en Espagne doivent avoir lieu en 2020, mais le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, pourrait convoquer un scrutin anticipé afin de renforcer le nombre de ses élus.

Actuellement, le PSOE dispose de 85 sièges sur 350 au congrès des députés à Madrid. Pour se maintenir, et notamment faire adopter le budget 2019, les socialistes ont besoin de l'appui de Podemos et des petits partis basques et catalans, face au parti populaire et à Ciudadanos.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.