Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La clinique pédiatrique universitaire des deux Bâles (UKBB) continue à procéder à des circoncisions. Elle interrompra cette pratique uniquement si le droit suisse l'interdit, a indiqué lundi la clinique.

Les circoncisions religieuses sont pratiquées en Suisse depuis des décennies. Une interruption de ces opérations sans modification des bases légales ne serait pas acceptable par les familles concernées, écrit Conrad Müller, directeur de l'UKBB.

A fin juin, un tribunal allemand a rendu une décision jugeant que l'ablation du prépuce pour motif religieux était une blessure intentionnelle et donc illégale. A cause de ce jugement, l'hôpital pédiatrique de Zurich a décidé de suspendre provisoirement les circoncisions religieuses.

L'hôpital pédiatrique de Suisse orientale, à St-Gall, réfléchit aussi à un moratoire. Au CHUV, à Lausanne, les circoncisions en milieu hospitalier vont se poursuivre. Il s'agit aussi d'éviter des circoncisions clandestines, explique-t-on au CHUV.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS