Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ronald Reagan avait été touché alors qu'il sortait de l'hôtel Hilton de Washington le 30 mars 1981 (archives).

KEYSTONE/EPA/STR

(sda-ats)

L'homme qui a tenté d'assassiner le président américain Ronald Reagan en 1981 va être libéré sous conditions, a décidé mercredi un juge fédéral. Il pourra être remis en liberté après le 5 août et devra notamment résider à plein temps à Williamsburg (Virginie).

Selon des documents de justice obtenus par l'AFP, le juge Paul Friedman a précisé que les conditions attachées à sa remise en liberté pourraient être assouplies dans les 12 à 18 mois suivant sa sortie, en fonction de ses progrès.

Aujourd'hui âgé de 61 ans, John Hinckley a tenté d'assassiner Ronald Reagan à la sortie de l'hôtel Hilton de Washington le 30 mars 1981. Le président américain avait été blessé d'une balle au poumon.

Trois autres personnes avaient été atteintes par balles, dont le porte-parole James Brady. Ce dernier en était resté partiellement paralysé. M. Brady est mort en 2014 et son décès avait alors été déclaré comme un homicide, car causé par les séquelles de la blessure par balle.

Impressionner Jodie Foster

Le tireur avait déclaré vouloir impressionner l'actrice Jodie Foster. Il est interné à l'hôpital psychiatrique St. Elizabeth's, dans la capitale fédérale, depuis plus de trente ans.

En avril 2015, sa psychiatre Deborah Giorgi-Guarnieri avait assuré lors d'une audience de justice que son patient était "prêt pour un départ en convalescence et ne présente pas de danger".

Lors de son procès en 1982, il avait été déclaré non coupable car pénalement irresponsable et interné à St. Elizabeth, d'où il avait le droit l'an dernier de sortir 17 jours par mois et sous conditions pour rendre visite à sa mère en Virginie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS