Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'horlogerie suisse constitue toujours un vivier pour l'emploi. La branche, qui reste en verve pour l'instant en dépit des incertitudes conjoncturelles de l'économie internationale, compte augmenter ses effectifs de 15% d'ici à 2016.

Le secteur devra former ou recruter pas moins de 3200 collaborateurs au cours des prochaines années, selon une enquête réalisée par la Convention patronale de l'industrie horlogère suisse (CP) et présentée mercredi à Neuchâtel. Ces chiffres tiennent compte des départs programmés - retraite, mobilité interne - et des besoins supplémentaires.

Demande dans tous les métiers

Tous les métiers du secteur technique de l'horlogerie annoncent une augmentation de la demande en personnel d'ici à 2016. Parmi ceux dont la CP a la responsabilité directe, les plus fortes hausses concernent les micromécaniciens (+26%), les cadranographes (+23%) et les horlogers (+22-25%).

Elizabeth Zölch, présidente de l'association, a souligné l'importance de telles études qui permettent de prendre des mesures concrètes en matière de formation afin de répondre au mieux aux besoins des entreprises. Il s'agit de ne pas se retrouver en pénurie dans cinq ans alors qu'il est possible de détecter déjà actuellement quels seront ces besoins, a ajouté Séverine Favre, responsable du service Formation professionnelle de la CP.

Mesures à prendre

Pour l'heure, on observe "une situation d'adéquation globale entre l'offre et la demande de main-d'oeuvre", a commenté pour sa part François Matile, secrétaire général. L'objectif de 3200 est atteignable sans difficulté majeure (d'autant que 2000 postes peuvent être comblés par les apprentis actuellement en formation) - d'où une relative sérénité.

Parmi les mesures à entreprendre: faire de la formation duale (apprentissage dont la pratique se déroule entièrement en entreprise) une priorité. François Matile constate que les écoles fournissent une grosse proportion des efforts faits pour assurer la relève. "Il faut absolument que les entreprises forment davantage. La balle est dans leur camp."

Il est également nécessaire de faire connaître toute la palette d'activités offertes par le monde horloger. Les salons consacrés à la formation constituent une bonne occasion de le faire, à l'instar de Capacité qui se déroule jusqu'à samedi à La Chaux-de-Fonds.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS