Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après plus de trente mois de croissance envers et contre tout, l'horlogerie doit à son tour faire face à un repli de ses ventes. Les acteurs de la branche en Suisse ont vu leur exportations diminuer de 2,7% en septembre, à 1,7 milliard de francs. Mais de manière globale, le commerce extérieur de la Suisse résiste.

Pour la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH), il s'agit d'une "accalmie" qui n'est pas inquiétante. Cette évolution était attendue et n'empêchera pas de réaliser sur l'année une performance nettement supérieure aux 19,3 milliards de francs de 2011.

En septembre, pour l'horlogerie comme pour les autres secteurs, le tableau le plus sombre s'est dessiné en Asie. Les Etats-Unis ont acheté légèrement moins de montres suisses.

Contre toute attente, le salut est venu de l'Europe. Les livraisons à destination de la France ont progressé de 2,6% à 121,5 milliards de francs. Celles vers l'Italie et l'Allemagne ont même bondi de 23,7% et 31,2% respectivement. Le Moyen-Orient continue de constituer un débouché de choix pour les garde-temps suisses.

Fer de lance

Au total, l'horlogerie helvétique a écoulé dans le monde 2,6 millions de montres-bracelets (-10,1%). Sur le plan des segments de prix, le recul provient des montres coûtant moins de 3000 francs à l'export. Celles dépassant ce prix ont en revanche progressé par rapport au même mois de l'an dernier.

En revanche, le commerce extérieur de la Suisse résiste vaille que vaille, même si la demande mondiale se révèle de plus en plus fluctuante. Malgré un léger repli de 1,2% en septembre, les exportations du troisième trimestre ont grimpé de 5,1% à 49,43 milliards de francs.

Et l'horlogerie reste un des fers de lance (+8,2% à 5,19 milliards) avec la chimie-pharmacie (+12,2% à 19,74 milliards de francs).

Mais la croissance par rapport à juillet-septembre 2011 a essentiellement reposé sur une forte hausse des prix, a souligné jeudi l'Administration fédérale des douanes (AFD). En termes réels, les exportations sur ces trois mois enregistrent une petite baisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS