Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'inattention pointée du doigt comme cause probable des feux de forêt qui ont embrasé le Val Mesolcina au tournant de l'année.

Keystone/TI-PRESS/GABRIELE PUTZU

(sda-ats)

L'inattention est pointée du doigt comme une cause possible des feux de forêts qui ont ravagé le Val Mesolcina (GR) et le Val Calanca (GR). Le sinistre, qui a fait rage du 27 décembre au 12 janvier, a nécessité la plus grosse intervention de l'armée en 20 ans.

Les causes exactes des feux qui ont embrasé ces vallées italophones des Grisons n'ont pas encore pu être déterminées. Et l'enquête n'est pas close.

Mais les autorités grisonnes, qui présentaient lundi le bilan des interventions de secours, ont lancé une piste. La cause des incendies peut être reliée à de l'inattention, a indiqué devant la presse le conseiller d'Etat Christian Rathgeb.

Ce dernier a également rappelé la sécheresse qui régnait dans la région, où il n'avait pas plu depuis un mois et demi. Le sinistre n'a pas fait de victimes.

Montant des dégâts pas encore chiffré

Deux maisons ont dû être évacuées à Mesocco (GR) et le feu a pu être contenu à 50 mètres d'une habitation à Braggio (GR). Le sinistre a également entraîné l'interruption du trafic sur l'autoroute A13 et la route cantonale, ont rappelé les autorités.

Le feu a ravagé plus de cent hectares, ce qui représente 150 terrains de football, principalement des zones forestières. Le montant des dégâts n'est pas encore connu, ont indiqué les autorités.

Ces dernières ont salué la collaboration des secours: police cantonale, pompiers locaux, protection civile et armée. C'est la plus grosse intervention de l'armée en 20 ans en matière de lutte contre les incendies. L'armée était par ailleurs mobilisée au même moment pour éteindre des feux de forêts dans la vallée de la Léventine (TI).

Pas moins de 100 personnes étaient sur le pied de guerre chaque jour pendant deux semaines et demie pour éteindre les flammes et empêcher qu'elles ne s'étendent. Elles étaient soutenues par de nombreux hélicoptères civils et militaires.

Sans l'intervention de l'armée, le feu se serait étendu à des zones de forêt protégées dans le Val Mesolcina (GR), ont relevé les autorités cantonales.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS