Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'inattention et la distraction arrivent en tête de liste des causes d'accidents de la route, indique mardi le Bureau de prévention des accidents (bpa). L'utilisation de téléphones, même en mains libres, ou la consultation de courriels, sont souvent en cause.

Les contrôles policiers et les campagnes d'information doivent être intensifiés si l'on veut diminuer le nombre d'accidents, recommande le bpa. En 2010, l'inattention et la distraction ont été pour le moins corresponsables de 26% des accidents "avec blessés graves ou tués", ce qui représente en chiffres absolus 1189 blessés graves et 68 morts.

Selon les rapports de police, l'usage du téléphone mobile a été à l'origine d'accidents causant 16 blessés graves et deux tués en 2010, mais "le chiffre réel est certainement bien plus élevé", souligne le bpa. Le téléphone mobile au volant est interdit en Suisse, alors que le kit mains libres est autorisé, ce qui n'enlève rien à la dangerosité de l'opération.

Les conducteurs ne sont pas assez conscients du potentiel de distraction d'une conversation téléphonique, même mains libres, martèle le bpa. L'envoi ou la réception de messages écrits au volant (notamment SMS ou tweets) sont "des activités extrêmement risquées", ajoute le bureau.

ATS