Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des câbles électriques défectueux dans le plafond du premier étage pourraient être à l'origine de l'incendie.

KEYSTONE/EPA YNA/YONHAP

(sda-ats)

Un problème de fils électriques défectueux pourrait être à l'origine de l'incendie qui a fait 38 morts et plus de 150 blessés dans un hôpital sud-coréen, a indiqué samedi la police. Trente-cinq patients, essentiellement des femmes âgées, figurent parmi les morts.

Les trois autres sont des membres du personnel. Des familles, en colère, ont pris à partie les responsables venus assister à une cérémonie samedi à Miryang, leur reprochant des failles dans la sécurité.

Les autorités tentent encore de déterminer les causes de l'incendie de l'hôpital, mais des inspections préliminaires du site laissent soupçonner des câblages électriques défectueux dans les plafonds du premier étage, qui abritait des provisions.

"Il n'y a pas de trace de brûlures au sol, mais des signes clairs que l'incendie s'est propagé du haut vers le bas", a déclaré un responsable local lors d'une conférence de presse samedi soir.

Pas de système automatique

"Tous les fils des plafonds seront saisis pour une analyse approfondie", a-t-il précisé. Du fait de sa petite taille, cet hôpital n'était pas tenu d'avoir des systèmes d'extincteurs automatiques. Une nouvelle réglementation doit entrer en vigueur en juin prochain, les rendant obligatoires.

Le président sud-coréen Moon Jae-in s'est rendu dans un mémorial installé pour rendre hommage aux victimes dans un gymnase de la ville. Après avoir visité l'hôpital, il a promis de renforcer les normes de sécurité.

"Je suis effondré qu'un désastre de ce genre puisse encore se produire alors que les gouvernements ont maintes fois promis de travailler à construire un pays sûr", a déclaré le président.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS