Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - L'inconnu découvert sans vie à Montagny-près-Yverdon (VD) n'a toujours pas été identifié. Une bague retrouvée sur la victime tuée à l'arme blanche permet d'orienter les recherches vers la Pologne, où se trouvent actuellement des inspecteurs de la police cantonale vaudoise.
De nombreuses investigations se sont déroulées à ce jour sans succès, a communiqué mardi la police cantonale, qui renouvelle mardi son appel à témoin. Ses propres recherches et celles effectuées dans le système automatisé d'identification des empreintes digitales AFIS n'ont pas donné de résultat.
Des analyses sont en cours sur la base de son ADN. Elles seront connues d'ici quelques jours. Des investigations menées auprès de policiers allemands et américains n'ont pas non plus permis d'attribuer une signification particulière au tatouage de l'inconnu.
Collecte d'informationAgé entre 25 à 40 ans, l'homme portait une bague en or à l'annulaire droit. L'inscription AGNIEZKA et la date du 18.08.2006, ainsi qu'un poinçon d'orfèvre indiquent que le bijou a été vraisemblablement fabriqué en Pologne, souligne la police.
Les autorités de ce pays ont été invitées par une commission rogatoire internationale à effectuer un appel à témoin. Des inspecteurs de la sûreté vaudoise se trouvent actuellement dans ce pays pour assister leurs collègues polonais dans la collecte et l'analyse des informations qu'il suscitera.
L'homme avait été retrouvé totalement dénudé le 27 octobre à Montagny-près-Yverdon. Il était caché depuis quelques jours sous des palettes en bois, à l'extérieur d'un dépôt. La battue effectuée le 29 octobre 2010 a donné lieu à la découverte de quelques objets. Aucun n'a cependant pu être mis en relation avec l'inconnu, précise encore la police.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS