Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Premier ministre indien Manmohan Singh a appelé samedi les dirigeants européens à agir d'une manière "ferme" pour résoudre la crise dans la zone euro. Si la crise se poursuit, cela risque "d'affaiblir encore plus les marchés mondiaux et d'avoir un impact négatif sur notre croissance économique", a-t-il averti.

Selon M. Singh et son ministre des Finances Pranab Mukherjee, la crise de la dette en Europe est l'un des principaux facteurs du ralentissement de l'économie indienne.

Croissance à 5,3%

Après plusieurs années de progression proche des 9%, l'Inde a vu sa croissance tomber à 5,3% sur un an au dernier trimestre 2011-12 (janvier à mars), chiffre le plus faible depuis neuf ans, en raison notamment d'une économie mondiale en berne et d'un durcissement de la politique monétaire pour lutter contre l'inflation.

Les dirigeants allemand, britannique, italien, français et espagnol et de l'Union européenne se sont engagés vendredi à "assurer la stabilité économique et à soutenir la croissance" au cours d'une vidéo-conférence organisée en vue du G20 de Los Cabos (Mexique).

ATS