Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Conséquence des incertitudes pesant sur l'évolution de la conjoncture, les entreprises devraient s'abstenir d'embaucher ces prochains mois. L'indicateur de l'emploi du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'EPFZ a une nouvelle fois fléchi en octobre, passant à -3,4 contre -0,9 il y a trois mois.

L'actuel niveau de l'indicateur suggère que l'emploi stagnera ces prochains mois en Suisse, expliquent lundi les prévisionnistes de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). Avec une valeur de -3,4, l'indice reste proche de zéro et il est par conséquent difficile de savoir s'il indique le début d'une évolution négative de l'emploi.

Le KOF relève toutefois des différences significatives selon les secteurs d'activité. La branche des assurances, par exemple, continue de présenter une situation extrêmement favorable, son indicateur atteignant sur la période sous revue un nouveau record historique.

En revanche, dans le secteur bancaire, en pleine mutation structurelle, le tendance devrait s'inscrire vers des suppressions de postes.

La situation de l'emploi s'avère également de plus en plus difficile dans l'industrie, le commerce de gros et l'hôtellerie. Ces secteurs souffrent tout particulièrement de la vigueur du franc ainsi que du ralentissement de la conjoncture internationale. Une évolution qui conduit les entreprises à fortement hésiter en matière d'embauche.

Dans les activités du commerce de détail, des services ainsi que des bureaux d'ingénieurs et d'architectes - lesquelles tirent profit de l'accroissement de la population et par conséquent de la demande - l'emploi devrait se maintenir au niveau actuel. Les experts du KOF escomptent une consolidation à haut niveau des effectifs dans la construction.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS