Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'industrie suisse digère avec difficulté l'appréciation du franc, selon l'enquête mensuelle de Credit Suisse et de l'association pour l'achat procure.ch. L'indice des directeurs d'achat (PMI) a perdu 0,9 points en en novembre par rapport à octobre, à 49,7 points.

Depuis le mois de mai, l'indice n'a cessé d'osciller autour du seuil de croissance - fixé à 50 points -, est-il expliqué dans le communiqué diffusé mardi.

Il avait stagné quatre mois durant avec une moyenne de 48 points, atteignant pour rappel en août (52,2 points) son plus haut niveau depuis l'abolition à mi-janvier par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher de l'euro. Si ce premier choc a été surmonté, l'industrie suisse peine encore à digérer l'appréciation du franc.

Si aucun signe de réel effondrement n'est perceptible, la conjoncture industrielle ne semble pas sur la voie d'une reprise prochaine, poursuit le communiqué.

Virage pessimiste

L'examen des sous-indices permet d'y voir plus clair. Les carnets de commandes restent fournis (progression de 0,3 unité, à 51,5 points) et la production dans son ensemble progresse, mais s'affiche en tant que telle baisse (de 53,7 points en octobre à 49,5 pour novembre).

Les stocks restent constants (passant de 49,7 à 49 points pour les matières premières, de 49,8 à 50,5 points pour les produits finis) et les suppressions d'emplois ont continué (le sous-indice n'a que peu évolué, de -0,1 point à 43,9 points) - "deux symptômes pour une vision pessimiste de l'avenir des entreprises", indique le rapport.

Le numéro deux bancaire helvétique relève que la stagnation dans l'industrie helvétique pourrait durer "sans impulsion de croissance comme une sensible dépréciation du franc", conclut le communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS