Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités indonésiennes ont annoncé mardi avoir coulé 38 bateaux de pêche après les avoir fait exploser. Une pratique spectaculaire visant à dissuader les étrangers mais aussi les Indonésiens à pêcher illégalement dans les eaux du plus grand archipel du monde.

"Nous devons être capables de montrer que nous pouvons nous imposer en mer, car la mer est l'avenir de notre nation", a déclaré le ministre des Affaires maritimes et de la Pêche, Susi Pudjiastuti, dans un communiqué.

Les autorités, qui avaient saisi ces embarcations pratiquant la pêche illégale, ont fait exploser 26 bateaux de pêche étrangers, notamment de Thaïlande, du Vietnam, des Philippines et de Chine, ainsi que 12 bateaux de pêche indonésiens.

Milliards en jeu

Ces opérations se sont déroulées au lendemain des célébrations du 70e anniversaire de l'Indépendance de l'Indonésie sur quatre îles différentes du pays: Kalimantan, Sumatra Nord, Sulawesi Nord et Aceh.

En décembre dernier, la marine indonésienne avait déjà coulé trois bateaux vietnamiens après les avoir fait exploser, pour les mêmes raisons.

Arrivé au pouvoir en octobre 2014, le nouveau président, Joko Widodo, surnommé Jokowi, a lancé une campagne visant à mettre fin à la pêche illégale, qui prive selon lui la première économie d'Asie du Sud-Est de plusieurs milliards d'euros de recettes.

ATS