Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'industrie helvétique a légèrement ralenti en juillet

Le sous-indice emploi de l'indice PMI s'est fixé à 46,7 points contre 51,8 points en juin. Il démontre que la situation sur le marché du travail s'est à nouveau détériorée en juillet (archives, image d'illustration).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

L'industrie suisse a légèrement reculé en juillet. L'indice des directeurs d'achat (PMI) s'est fixé à 50,1 points, cédant 1,4 point sur un mois (+0,6 en glissement annuel).

Il se maintient ainsi pour le huitième mois consécutif au-dessus du seuil de croissance de 50 points, mais seulement d'une très courte tête, ont pointé mardi Credit Suisse et l'association pour l'achat procure.ch dans leur enquête mensuelle.

Moins d'achats

Pour la première fois depuis septembre 2015, les carnets de commandes ont diminué. Leur indice s'est toutefois légèrement replié de 1,8 point. Mais il s'est fixé sous le seuil de la croissance à 49,3 points.

Les entreprises ont également réduit leurs achats pour la première fois depuis février 2016. Le sous-indice correspondant a cédé 3,4 points à 48,3 points.

Les prix d'achat ont, par contre, progressé de 0,6 point à 47,4 points. Mais comme les autres sous-indices, ils se situent sous le seuil de la croissance.

"Situation plutôt morose"

Les stocks de produits finis ont, quant à eux, grimpé de 7,2 points à 55,4 points. Il s'agit de leur plus haut niveau depuis octobre 2008. "Cela pourrait indiquer que la demande a été étonnamment faible et que la production n'a pas pu être complètement écoulée", soulignent Credit Suisse et procure.ch.

En juillet, la production s'est en effet légèrement repliée par rapport au mois de juin. Elle a atteint 53,6 points (-0,2 point).

Les délais de livraison ont toutefois sensiblement progressé. Le sous-indice a augmenté de 3,7 points, se fixant une fois encore nettement au-dessus du seuil de croissance à 54,6 points. Cela montre une meilleure exploitation des capacités, ce qui n'est pas vraiment compatible avec la situation globale plutôt morose, poursuit l'enquête mensuelle.

Le sous-indice emploi s'est chiffré à 46,7 points contre 51,8 points en juin. Cela montre que la situation sur le marché du travail s'est à nouveau détériorée en juillet, conclut l'enquête mensuelle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.