Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'industrie horlogère suisse a vu ses effectifs diminuer de 3,3% en 2017 (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Les effectifs dans l'industrie horlogère suisse se sont contractés l'an dernier. La Convention patronale de la branche (CP) a recensé 54'944 travailleurs fin septembre 2017, soit un recul de 1858 en un an (-3,3%).

Cette nouvelle baisse, qui fait suite à celle enregistrée en 2016 (-3,4%), "témoigne de la poursuite d'une situation économique incertaine", a écrit mercredi la CP. Le canton de Neuchâtel demeure le principal employeur du secteur, avec un peu plus de 14'000 personnes (-483), soit 25,5% des effectifs totaux (taux stable).

Dans la production, qui représente près de trois quarts des emplois totaux, une diminution de 2,6% des effectifs a été constatée l'an dernier, précise le communiqué. Elle a été plus marquée dans le domaine administratif (-4,1%) et dans les postes de direction (-10%).

Formation supérieure

Bonne nouvelle en revanche, la proportion des travailleurs au bénéfice d'une formation supérieure a progressé l'an passé (+3,7%). Ceux-ci représentent désormais 22,5% des effectifs globaux, s'est réjouie la CP. Le nombre d'apprentis a, lui aussi, augmenté (+10,3%).

A fin septembre dernier, l'effectif des entreprises se montait à 672 unités. Un an plus tôt, il atteignait 699. Ici aussi, le canton de Neuchâtel apparaît en tête, en concentrant 28,3% du total (stable).

La faîtière des employeurs reste prudente pour la suite. Faisant allusion à la reprise affichée après la crise de 2008-2009, avec l'embauche de 10'000 collaborateurs en six ans, elle a relevé qu'il était "hasardeux de pronostiquer un scénario identique pour les années à venir".

La CP reconnaît toutefois une "reprise certaine" pour l'horlogerie suisse, qui laisse augurer une stabilisation, voire une hausse des effectifs pour 2018.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS