Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'industrie suisse rencontre des constructeurs d'avions de combat

Le Conseil fédéral souhaite une nouvelle flotte pour remplacer notamment ses Tiger et ses F/A-18, qui font chaque année une démonstration sur l'Axalp (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN MERZ

(sda-ats)

L'industrie va prochainement approcher les constructeurs d'avions candidats à l'achat des jets de combat de l'aviation suisse. Les entreprises étrangères choisies devront compenser le 100% de la valeur des contrats par des affaires compensatoires en Suisse.

Ces rencontres, qui auront lieu au cours de ce mois à Berne et à Lausanne, sont destinées à développer la collaboration entre les cinq candidats sélectionnés et l'industrie. Près de 80 entreprises suisses se sont inscrites. Les manifestations sont organisées par le Bureau des affaires compensatoires à Berne, l'association Swissmem et Groupe romand pour le matériel de défense et de sécurité.

Le Conseil fédéral souhaite renouveler sa flotte pour remplacer à la fois les Tiger et les F/A-18. Actuellement, cinq appareils sont évalués: le Gripen E suédois (Saab), le Rafale français (Dassault), l'européen Eurofighter (Airbus), ainsi que les américains Super Hornet de Boeing et le F-35A de Lockheed-Martin.

Les constructeurs pourront soumettre leur offre à armasuisse d'ici à fin janvier 2019. Des tests au sol et au vol en Suisse seront menés entre mai et juillet 2019. Un deuxième appel d'offres pour les jets aura lieu en novembre 2019. Les réponses sont attendues pour fin mai 2020.

Le choix des modèles devrait tomber vers fin 2020. Le Parlement puis le peuple devraient pouvoir se prononcer sur la facture. Le gouvernement propose un plafond de 8 milliards de francs, système de défense sol-air inclus.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.