Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'informatique hésite et se trompe

Postulat rejeté. C'est ce qu'ont cru les parlementaires valaisans à l'annonce du résultat. Ils ont été trahis par l'ordinateur qui a effacé cinq voix avant d'afficher le nombre de voix du vote à la session de novembre.

L'erreur n'a pas échappé à l'attention du député et nouveau conseiller aux Etats valaisan Beat Rieder. Il avait demandé une vérification. Le contrôle a permis de déceler l'anomalie, a communiqué le bureau du Grand Conseil.

L'ordinateur fautif sera sanctionné par une mise à la retraite. Le système de vote électronique avait déjà laissé planer le doute quant à sa fiabilité par le passé. Cette erreur aura été une des dernières. Le service parlementaire a décidé d'investir 350'000 francs pour le remplacer. Ce sera chose faite pour la session constitutive de la prochaine législature en mars 2017.

Trop tôt

Jusqu'à présent, les hésitations du système de vote, et les erreurs subséquentes, étaient imputables au fait que certains parlementaires pressés appuyaient trop tôt sur la touche de vote, précise le bureau du Grand Conseil. Mais c'est la première fois que le système supprime de lui-même des voix.

Après le contrôle du disque dur de sauvegarde, il s'avère que le postulat, relatif à la formation tertiaire pour les professions de soins, a été accepté par 59 voix contre 56 et non refusé par 56 voix contre 54 comme affiché sur les écrans. Les ingénieurs ont constaté que le système avait effacé cinq voix lors du contrôle automatique.

La publication automatique des résultats, introduite pour la première fois lors de la session de novembre, a semble-t-il eu des effets imprévisibles sur le calcul des votes, explique le bureau du Grand Conseil. Le système sera modifié pour la session de décembre afin d'éviter pareilles mésaventures.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.