L'initiative demandant l'interdiction de la publicité contre le tabac pour protéger les jeunes a abouti. Le texte a recueilli 109'969 signatures valables, a indiqué vendredi la Chancellerie fédérale. Le texte s'inscrit en plein débat au Parlement.

L'initiative "Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac (enfants et jeunes sans publicité pour le tabac)" demande que la Confédération interdise "notamment, pour les produits du tabac, toute forme de publicité qui atteint les enfants et les jeunes".

Plus d'un fumeur sur deux (57%) a commencé à fumer alors qu'il était mineur, selon la FMH, qui soutient cette interdiction totale de la publicité. Si les enfants et les jeunes ne commencent pas avant l'âge de 18 ans, ils ne fumeront probablement jamais de leur vie.

En 2016, le Parlement avait renvoyé au Conseil fédéral un premier projet de loi, principalement en raison des mesures d'interdiction prévues en matière de publicité. Depuis, il débat d'une nouvelle mouture.

Débat au Parlement

Lors de la dernière session, le Conseil des Etats a tenu compte de l'initiative déposée à la Chancellerie juste avant les débats. Les sénateurs sont même allés au-delà du projet du Conseil fédéral en interdisant la publicité pour le tabac dans les journaux, les revues et sur Internet.

Ils ont aussi décidé de proscrire la publicité faite par des comparaisons de prix ou des promesses de cadeaux. La publicité dans les cinémas, sur des articles de consommation courante et dans les points de vente ainsi que la promotion directe et les publipostages destinés aux adultes resteront néanmoins possibles.

Plusieurs élus de droite ont déploré des mesures d'arrière-garde, craignant une extension des interdictions à toutes sortes d'autres produits. Le National doit encore se prononcer.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.