Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'initiative de Franz Weber contre les résidences secondaires a le vent en poupe: 61% des personnes interrogées pour le premier sondage SSR sur les votations du 11 mars y sont favorables. A l'inverse, les six semaines de vacances ne recueillent que 39% de oui, contre 55% de non.

L'intérêt pour ces votations fédérales reste pour l'heure en dessous de la moyenne, a indiqué vendredi SSR SRG idée suisse dans un communiqué. Seuls 39% des sondés entendent y participer.

Si l'on avait voté dimanche dernier, l'initiative contre les résidences secondaires aurait été acceptée par 61% de oui contre 27% de non; 12% des sondés sont encore indécis. Le soutien est élevé chez les partisans de toutes les tendances politiques: les Verts (73% de oui) en tête devant le PS (70%), le PDC (64%) et l'UDC (55%). Seule la base du PLR s'affiche partagée avec 48% de oui contre 45% de non.

A l'inverse, l'initiative syndicale "6 semaines de vacances pour tous" connaît un début de campagne difficile. Seuls 39% des sondés l'auraient acceptée, tandis que 55% l'auraient rejetée. Les indécis étaient de 6%.

Ce texte ne recueille une majorité favorable qu'au sein de la base du PS (60%) et des Verts (55%). Le rejet est le plus fort en Suisse alémanique (58% de non/38% de oui), devant le Tessin (54%/39%) et la Suisse romande (48%/44%).

Prix du livre

Sur la réintroduction du prix unique du livre, les avis sont partagés (48% de oui, 39% de non et 13% d'indécis). La Suisse romande y est la plus favorable avec 55% de oui contre 24% de non tandis que les Alémaniques sont divisés (45%/44%).

La formation de l'opinion est encore moins avancée pour les deux derniers objets, l'initiative sur l'épargne-logement (54% de oui/plutôt oui, 22% de non/plutôt non et 23% d'indécis) et la nouvelle règlementation des jeux d'argent (55%/21%/24%).

Ce sondage a été mené par l'institut gfs.bern entre le 23 et le 28 janvier auprès de 1208 électeurs représentatifs des trois régions linguistiques. La marge d'erreur est de +/- 2,9%.

ATS