Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'initiative des Alpes contre les substances dangereuses au Simplon

L'initiative des Alpes demande l'interdiction du transport de marchandises dangereuses à travers les cols alpins et en particulier au Simplon, où elle a organisé une action de protestation la semaine dernière (archives).

KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

(sda-ats)

Le transport de marchandises dangereuses devrait être interdit sur tous les cols alpins. L'initiative des Alpes a adopté une résolution en ce sens. L'association dénonce en particulier la situation au Simplon.

Chaque jour, 30 à 40 camions transportant des substances dangereuses traversent le col du Simplon, note l'initiative des Alpes samedi dans un communiqué. Et de rappeler que c'est le seul passage alpin par lequel les camions chargés de substances toxiques ou inflammables sont autorisés à transiter. Cela est interdit au Gothard, au San Bernardino et au Grand-Saint-Bernard.

Lors de leur assemblée générale samedi, les membres de l'initiative des Alpes ont adopté une résolution à l'unanimité allant dans ce sens. Ce document, adressé à la ministre des transports Doris Leuthard, demande également que l'interdiction en vigueur au Gothard soit maintenue, même après la construction du deuxième tunnel routier.

L'association va même plus loin: elle réclame "une interdiction générale de transporter des produits particulièrement dangereux tel que le chlore tant par la route que par le rail". Ces derniers devront être fabriqués localement ou remplacés, précise-t-elle.

Dans son rapport sur le transfert 2017, le Conseil fédéral relevait qu'un transfert vers le rail des marchandises dangereuses au Simplon était faisable, l'infrastructure étant disponible. Le gouvernement a préféré miser sur l'engagement volontaire de la branche et procéder à une analyse de risques plutôt que de prononcer une interdiction, rappelle l'association.

Samedi dernier déjà, l'initiative des Alpes avait mené une action de protestation pour dénoncer les conséquences néfastes de ce genre de transports. Les activistes de l'association avaient peint "Stop toxique!" dans la neige au sommet du col du Simplon. Avec des colorants alimentaires biodégradables, avait-elle précisé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.