Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moins d'un million de camions ont franchi les Alpes en 2016. Mais on est encore loin de l'objectif de 650'000 poids-lourds demandé par l'initiative des Alpes (image symbolique).

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

L'initiative des Alpes veut intensifier les contrôles des camions. Elle a lancé samedi un appel à la ministre des transports Doris Leuthard.

Trop de camions en mauvais état ou qui ne respectent pas les dispositions roulent sur les routes helvétiques. Un tiers des véhicules contrôlés à Uri révèle des manques sévères, a rappelé l'initiative lors de son assemblée à Frauenfeld (TG).

"Le Conseil fédéral ne doit plus tolérer cette situation", selon son président Jon Pult, cité dans un communiqué. L'association réitère sa demande d'un réseau de contrôle plus important afin que les entreprises de transport privilégient le rail.

Elle réclame aussi la réalisation rapide du centre de contrôle au Tessin, la publication annuelle des résultats des contrôles et des mesures contre la manipulation des systèmes d'échappement. Ceci afin de protéger les Alpes, un écosystème sensible, qui souffrent du trafic de transit.

Maximum 650'000

Un sondage réalisé en janvier par l'association montrait que 70% de la population souhaitait limiter à 650'000 le nombre de camions traversant les Alpes chaque année. Cet objectif est ancré dans la loi à la suite de l'acceptation par le peuple de l'initiative des Alpes en 1994.

Or, en 2013, ce chiffre atteignait plus de 1,14 million. Selon le Conseil fédéral, cet objectif ne pourra "certainement pas être atteint", malgré les progrès réalisés.

ATS