Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'initiative sur les résidences secondaires, approuvée de justesse le 11 mars, a été soutenue par une large part de la population dans l'ensemble du spectre idéologique. Selon l'analyse VOX, même parmi les votants très à droite l'acceptation a atteint le taux "remarquable" de 40%.

À gauche, une nette majorité des sympathisants du PS ont déposé un "oui" dans l'urne (75%), révèle l'étude. Du côté du PDC et du PLR, même si les partisans de ces deux formations ont majoritairement rejeté le texte, une minorité considérable a néanmoins voté en sa faveur, tant au PDC (28%) qu'au PLR (33%). Les chances de succès de l'initiative lancée par Franz Weber ont aussi augmenté parce qu'elle a séduit une part importante des partisans de l'UDC (48%), relèvent les chercheurs.

Appartenance régional

L'appartenance régionale a joué un rôle déterminant dans la décision. Les citoyens issus des régions touristiques alpines, les plus touchées, ont rejeté cet objet plus nettement que les votants habitant le Plateau. Cependant, même dans les cantons alpins, l'initiative a rencontré un succès considérable, note l'analyse VOX.

Les arguments qui plaidaient en faveur de l'initiative ont rencontré une approbation qualifiée de "quasi sensationnelle" par les auteurs de l'étude, qui s'étonnent dès lors que l'acceptation n'ait pas été plus nette que les 50,6% recueillis. Même les personnes ayant voté "non" approuvaient les trois principaux arguments "pour" avec des majorités comprises entre 62 et 73%.

Livre, vacances et épargne-logement

L'initiative sur l'épargne-logement, refusée à 55,8%, a essentiellement échoué, selon les personnes qui ont voté "non", parce qu'elle ne serait utile qu'à un petit nombre de citoyens qui, de surcroît, n'auraient même pas besoin d'un allégement d'impôts.

L'initiative pour six semaines de vacances, qui a largement échoué (66,5%), a provoqué un fossé gauche-droite.

La réglementation du prix du prix du livre, rejetée à 56,1%, a aussi mis en évidence un modèle classique de conflit idéologique, relèvent les auteurs de l'analyse. Les partisans du PLR (71%), du PDC (65%) et de l'UDC (64%) ont en effet nettement refusé cet objet, alors que ceux du PS (61%) et des Verts (80%) l'ont largement approuvé.

ATS