Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Autodidacte et bidouilleur génial, Roland Moreno, le Français inventeur de la carte à puce, est décédé dimanche à l'âge de 66 ans. Il laisse derrière lui une technologie qui a révolutionné les usages dans le monde, mais dont les brevets étaient depuis longtemps tombés dans le domaine public.

Né le 11 juin 1945 au Caire, ce passionné d'électronique, bac scientifique en poche, débute une carrière éclectique qui le verra successivement garçon de course pour l'hebdomadaire L'Express ou encore employé aux écritures au ministère des Affaires sociales. Des emplois qui ne l'empêcheront pas de poursuivre sa grande passion, les expérimentations dans le domaine électronique.

En 1972 il fonde la société Innovatron avec l'objectif de "vendre des idées". Deux ans plus tard, il dépose ses premiers brevets de la "carte à mémoire", un circuit intégré capable de contenir et de traiter des informations.

Idée trouvée en dormant

"J'ai trouvé la solution dans mon sommeil, en rêvant. En vérité, je suis un gros paresseux et j'ai une très faible productivité", racontait-il en 2006 au journal France Soir qui lui demandait comment il avait inventé la carte à puce. "Je suis jaloux, très dépensier, totalement sédentaire et distrait. J'ai indiscutablement un côté professeur Nimbus", déclarait-il alors.

Deux ans plus tôt, il avait estimé dans un entretien avec le même journal être "d'utilité publique": "je le dis sans aucune modestie. J'ai facilité la vie des gens, de la carte des téléphones mobiles à la carte Vitale (pour l'assurance-maladie, ndlr), en passant par la Carte bleue. Mais je ne mérite pas pour autant le prix Nobel, la puce n'est pas une découverte, mais une invention".

La mise au point de la carte à puce a débouché sur de multiples usages, comme la carte de crédit bancaire, la carte SIM utilisée dans les téléphones portables ou encore la carte Vitale de la Sécurité sociale.

ATS