Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Téhéran - L'Iran a remis à l'ambassade suisse à Téhéran les "preuves" de l'enlèvement par la CIA du physicien iranien Shahram Amiri, a déclaré dimanche le porte-parole de la diplomatie, Ramin Mehmanparast. La Suisse représente les intérêts américains en Iran.
"Nous attendons que le gouvernement américain (...) annonce le plus rapidement possible les résultats de son enquête à propos de ce ressortissant iranien", a affirmé Ramin Mehmanparast ajoutant que les Etats-Unis sont "responsables de la vie" de M. Amiri.
Shahram Amiri a disparu en juin 2009 à son arrivée en Arabie saoudite, où il se rendait en pèlerinage. Téhéran affirme qu'il a été enlevé par les Etats-Unis avec l'aide des services de renseignements saoudiens.
Fin mars, la chaîne de télévision américaine ABC a affirmé que l'homme, présenté comme un physicien nucléaire, avait fait défection et collaborait avec la CIA.
Le 7 juin, la télévision d'Etat iranienne avait diffusé une première vidéo dans laquelle un homme se présentant comme M. Amiri affirmait avoir été enlevé par les services secrets américains et était détenu près de Tucson, en Arizona. L'Iran avait ensuite demandé par des "voies légales" des informations sur le physicien.
En réponse à la demande iranienne, le porte-parole du département d'Etat américain Philip Crowley avait démenti que les Etats-Unis aient enlevé le physicien, refusant de dire si l'homme se trouvait ou non aux Etats-Unis.
Fin juin, une autre vidéo a été diffusée par les médias iraniens, dans laquelle le même homme affirmait qu'il s'était échappé des mains des agents des services de renseignement américains et se trouvait quelque part en Virginie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS