Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berlin - Une Iranienne condamnée à mort par lapidation, Sakineh Mohammadi-Ashtiani a été libérée ainsi que son fils et son avocat, a dit à l'AFP le Comité international anti-lapidation, dont le siège est en Allemagne. La communauté internationale s'était mobilisée pour cette mère de famille de 43 ans.
"Nous attendons encore une confirmation: il y a apparemment ce soir un programme qui doit être diffusé à la télévision, et là, nous le saurons à 100%. Mais oui, nous avons entendu qu'elle est libre, et aussi son fils et son avocat", a dit Mina Ahadi, porte-parole du Comité anti-lapidation.
Mme Mohammadi-Ashtiani a été condamnée à mort par deux tribunaux différents en 2006 pour son implication dans le meurtre de son mari. Sa condamnation pour meurtre a été ramenée à 10 ans de prison en appel en 2007, mais sa condamnation à la lapidation pour adultères a été confirmée la même année par une autre cour d'appel.
La révélation de cette affaire en juillet dernier par des associations de droits de l'homme a provoqué une vive émotion en Occident, de nombreux pays demandant que cette sentence "barbare" ne soit pas appliquée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS