Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une courte cérémonie s'est déroulée à Market Street, sur les lieux de l'explosion du 15 août 1998 qui avait fait 29 morts. L'attentat avait été revendiqué par l'IRA-véritable, branche dissidente de l'Armée républicaine irlandaise (IRA).

KEYSTONE/AP PA/NIALL CARSON

(sda-ats)

Il y a vingt ans, une voiture piégée explosait dans une petite rue commerçante d'Omagh, faisant 29 morts: un hommage a été rendu mercredi aux victimes de cet attentat, le plus meurtrier du conflit nord-irlandais.

Une courte cérémonie s'est déroulée à Market Street, sur les lieux de l'explosion du 15 août 1998, revendiquée par l'IRA-véritable, branche dissidente de l'Armée républicaine irlandaise (IRA). Parmi les victimes figuraient des catholiques comme des protestants, une femme enceinte de jumeaux et de nombreux jeunes, dont deux touristes espagnols.

Une cloche a sonné un coup pour chacune des vies perdues, et un coup supplémentaire pour toutes les victimes de telles atrocités dans le monde. Elle s'est tue à 15h10 (16h10 suisses) pour marquer le moment exact de l'explosion.

Union sacrée

Le carnage a été à l'origine d'une union sacrée, cimentant les accords de paix signés quatre mois plus tôt dans la province britannique, en proie à trois décennies de troubles sanglants qui ont fait quelque 3500 morts.

La responsabilité de l'attentat n'a jamais été établie au pénal et ses circonstances demeurent entourées de zones d'ombre. Deux appels anonymes avaient donné l'alerte 40 minutes plus tôt. Mais la police affirme que l'emplacement donné pour la bombe était erroné et que, cherchant à faire évacuer les passants, elle n'a fait que les concentrer vers le lieu du drame.

Mercredi, l'ancienne médiatrice de la police, Nuala O'Loan, a appelé à l'ouverture d'une enquête publique et critiqué la gestion de l'attentat par les forces de sécurité, estimant qu'il aurait pu être évité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS