Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des migrants ont été secourus dans deux opérations différentes le 10 août dernier et restent à bord de l'Aquarius en attendant qu'un pays en Europe veuille les accueillir.

KEYSTONE/EPA Medicos Sin Fronteras/DOCTORS WITHOUT BORDERS HANDOUT

(sda-ats)

L'Italie a refusé lundi d'accueillir dans l'un de ses ports les 141 personnes secourues vendredi par le navire humanitaire Aquarius au large des côtes libyennes. Elle a invité la Grande-Bretagne et les autres pays de l'Union européenne à leur ouvrir leurs portes.

Le bateau, affrété par l'ONG SOS Méditerranée et opéré en partenariat avec Médecins sans Frontières (MSF), navigue dans les eaux internationales entre Malte et l'Italie en attendant de connaître sa destination.

L'Aquarius a déjà passé neuf jours en mer au mois de juin lorsque le nouveau gouvernement italien lui a, pour la première fois, interdit d'accoster dans ses ports. Il a accusé les navires humanitaires de complicité avec les passeurs, une accusation rejetée par les ONG.

Les 650 migrants qu'il transportait avaient finalement pu débarquer en Espagne, mais Rome avait prévenu que la situation se représenterait. "Il ne peut pas aller où il veut, pas en Italie!", a tonné le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, lundi sur Twitter. L'Italie a déjà accueilli 650'000 migrants sur son territoire depuis 2014.

"Arrêtez les trafiquants d'êtres humains et leurs complices, #portsfermés et #coeursouverts", a poursuivi le dirigeant de la Ligue (extrême droite). Il a suggéré que l'Aquarius se rende en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne ou à Malte.

De son côté, le ministre italien des Transports, Danilo Toninelli, a déclaré que puisque le bateau bat pavillon de Gibraltar, il incombe au territoire britannique et à Londres d'assumer leurs responsabilités.

Royaume-Uni interpellé

"A ce stade, le Royaume-Uni devrait assumer sa responsabilité de garantir la sécurité des naufragés", a écrit sur Twitter le ministre en charge des ports et des gardes-côtes italiens.

Le Foreign Office n'a pas fait de commentaire pour le moment. Un porte-parole de la Commission européenne a indiqué que Bruxelles cherchait une solution à cet "incident" avec plusieurs pays de l'Union.

Le centre de coordination des secours de Malte a fait savoir dès samedi à l'Aquarius qu'il n'était pas le bienvenu sur l'île, selon le registre de communications internes du navire. Reuters n'a pas pu joindre le gouvernement maltais lundi.

Sous pression des autorités maltaises et italiennes, la plupart des navires humanitaires ont cessé de patrouiller au large de la Libye. Selon Amnesty International, quelque 720 migrants se sont noyés en juin et juillet en l'absence de secours.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS