Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - L'obésité qui fait des ravages au sein de la jeunesse américaine pourrait saper l'avenir de l'armée du pays, les éventuelles recrues étant trop enveloppées pour servir sous les drapeaux, ont estimé deux généraux à la retraite vendredi.
"Les taux d'obésité hypothèquent la santé des Américains en général et l'avenir de nos forces armées en particulier", écrivent John Shalikashvili et Hugh Shelton, deux anciens chefs d'état-major interarmées, dans un article pour le "Washington Post". Plus que tout autre facteur médical, l'obésité interdit l'accès à l'armée aux Américains désireux de revêtir l'uniforme, continuent-ils.
Dans le même temps, ils exhortent le Congrès à adopter une législation qui obligerait les écoles à nourrir les enfants plus sainement en leur proposant plus de légumes, de fruits et d'aliments à base de farine de blé complet tout en revoyant à la baisse l'offre en aliments trop sucrés, salés ou gras.
"Nous prenons ce problème tellement au sérieux pour la sécurité nationale que nous nous sommes joints à plus de 130 généraux, amiraux et autres hauts gradés à la retraite pour demander au Congrès d'adopter une nouvelle loi sur la nutrition des enfants", lancent-ils encore.
De plus en plus de jeunes Américains deviennent obèses de plus en plus tôt. L'armée n'est pas épargnée, puisqu'un nombre croissant de soldats qui pourraient bénéficier d'avancement ne sont pas promus parce que leur surpoids les empêche de remplir les critères physiques requis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS