Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La mortalité due à la rougeole a diminué de 74% entre 2000 et 2010 dans le monde, sans pour autant atteindre l'objectif fixé, selon une étude publiée mardi. La couverture vaccinale en Inde est insuffisante et les épidémies persistent en Afrique.

Le nombre de morts provoqués par la rougeole est passé de 535'300 en 2000 à 139'300 en 2010. Avec 74%, on est loin de l'objectif d'une réduction de la mortalité de 90% que s'étaient donné les Etats membres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2008, selon ce travail publié par la revue médicale britannique "The Lancet".

Au cours de cette dernière décennie, la mortalité par rougeole a été réduite de plus des trois quarts dans toutes les régions OMS, à l'exception de la région Asie du Sud-est. L'Inde représente 47% de la mortalité estimée par rougeole en 2010 et la région Afrique de l'OMS 36%.

En cause, l'insuffisance des vaccinations protectrices. Alors que globalement la couverture vaccinale anti-rougeole est de 85%, l'Inde n'atteint qu'un niveau relativement bas (74%), se plaçant même à la traîne de l'Afrique (76%). L'Asie du Sud Est, en excluant l'Inde, représente 8% de cette mortalité et les Amériques et l'Europe moins de 1%.

ATS