Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une firme étrangère pourrait être chargée d'évaluer des pilotes civils suisses dans un avenir proche (archives).

Keystone/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Des experts privés évalueront peut-être si les pilotes civils respectent les normes en Suisse. L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) veut externaliser en partie cette compétence au vu d'une nouvelle norme européenne. Jusqu'ici, l'appel d'offres fait chou blanc.

Les entreprises ou organisations intéressées peuvent s'annoncer jusqu'au 1er septembre, précise à l'ats Urs Holderegger, chef de la communication à l'OFAC. Il confirmait ainsi une information parue dans l'hebdomadaire alémanique SonntagsZeitung. Selon lui, plusieurs sociétés pourraient se manifester au dernier moment, non seulement suisses, mais aussi allemandes ou françaises par exemple.

Les réglementations sur l'aviation civile sont les mêmes en Suisse que dans l'Union européenne (UE), souligne M. Holderegger. Une société étrangère pourrait donc se voir confier cette tâche. Et d'assurer que l'arrivée d'experts privés ne devrait pas induire de lacunes au niveau sécuritaire, tant que la firme ou l'organisation mandatée possède les compétences nécessaires.

A l'origine de ce changement, l'obligation dans l'UE d'examiner désormais aussi les connaissances des pilotes inscrits dans les plus petites écoles de vol. En Suisse, ce sont plus de 90 écoles de vol à voile, à moteur, en ballon ou en hélicoptère qui sont concernées. "Nous n'avons pas assez d'inspecteurs pour cela et le Parlement n'a pas voulu augmenter le personnel", pointe M. Holderegger.

Selon lui, trouver une société suffisamment compétente ne sera pas chose facile. L'OFAC réfléchit également à d'autres solutions.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS