Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Office fédéral des routes (OFROU) totalise 130'000 véhicules circulant en Suisse et présentant potentiellement un moteur truqué. Il s'agit de modèles du groupe Volkswagen construits entre 2009 et 2014.

Les voitures susceptibles d'être touchées par ce scandale sont issues des marques Volkswagen (VW), Audi, Seat et Skoda. Elles possèdent une motorisation Euro 5. Les moteurs diesel de version 1,2 litres TDI, 1,6 litres TDI et 2 litres TDI sont potentiellement concernés, a indiqué lundi soir l'OFROU dans un communiqué.

Vers une interdiction

L'office va, en outre, prendre une série de mesures afin d'empêcher la mise en circulation de nouveaux véhicules et de voitures d'occasion étrangères touchées par cette affaire. Les engins helvétiques d'occasion ainsi que tous les véhicules déjà immatriculés en Suisse ne sont pas concernés par cette décision. Ils peuvent circuler et aussi être vendus sur le marché automobile.

ATS