Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pékin - L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a tranché en faveur de la Chine, qui avait porté plainte contre les Etats-Unis, a affirmé jeudi le "China Daily". Pékin avait estimé contraire aux règles internationales une nouvelle loi américaine limitant ses exportations de volailles.
Le ministère chinois du Commerce a été informé de la décision finale, qui devrait entrer en vigueur prochainement et permettra d'ouvrir le marché américain aux blancs de poulets chinois, a également ajouté le quotidien en anglais.
"Elle sera annoncée dans un ou deux mois et le résultat est que la Chine a gagné", a indiqué le journal, qui cite une source anonyme au sein du ministère.
Interrogé par l'AFP, un représentant du ministère a lui confirmé que la décision finale avait été communiquée mais a refusé d'en dire plus.
Pékin estimait qu'une loi de finances signée en mars 2009 par le président américain Barack Obama contenait une clause s'opposant aux importations de volailles chinoises et était contraire aux règles du commerce international.
Chine et Etats-Unis avaient réciproquement interrompu leurs importations de volailles en 2004, par crainte de propagation du virus de la grippe aviaire.
La Chine a depuis repris les importations de certaines volailles américaines.
Les deux grandes puissances de la planète ont régulièrement des différends commerciaux, dont certains ont été portés devant l'OMC.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS