Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'ONU voit "de nouvelles opportunités de paix" en Afghanistan

L'un des responsables de l'ONU en Afghanistan Toby Lanzer affirme que les Nations Unies sont prêts à soutenir un processus de paix afghan.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

L'ONU voit de "nouvelles opportunités de paix" en Afghanistan. Au début des deux jours de la conférence sur ce pays à Genève, l'un de ses responsables a affirmé mardi qu'elle serait prête à "assister" un processus "le moment venu".

L'offre de discussions sans conditions avec les talibans en février dernier par le président Ashraf Ghani a été suivie d'autres déclarations ces derniers mois, a dit devant la presse le représentant spécial adjoint de l'ONU en Afghanistan Toby Lanzer. Depuis, les insurgés ont dit récemment avoir mené des pourparlers avec l'émissaire américain.

Le processus devra rester "aux mains des Afghans", insiste M. Lanzer. Il ajoute qu'une paix permettrait d'aborder plutôt les questions de volume commercial avec ce pays plutôt "que de s'inquiéter de tout ce que nous savons".

Cette année, les violences ont fait davantage de victimes civiles qu'au Yémen, et l'insécurité alimentaire, notamment en raison de la sécheresse, affecte davantage de personnes qu'au Soudan du Sud. Mardi, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) a annoncé avoir mené samedi son premier pont aérien massif pour assister les victimes des conditions météorologiques extrêmes.

Cassis, Mogherini, Lavrov, Maas ou Zarif

L'ONU souhaite aussi que les Afghans pilotent eux-mêmes l'élection présidentielle prévue en avril prochain. Lundi, la Commission électorale indépendante (IEC), organisatrice du scrutin, et la Commission de vérification électorale (ECC) ont affirmé que le vote pourrait être reportée de trois mois. "Nous travaillons pour le moment sur la date du 20 avril", relève de son côté M. Lanzer.

Après le segment technique sur les femmes, le secteur privé, le développement et les déplacés mardi, des dizaines de ministres au total doivent se retrouver mercredi autour de M. Ghani et du gouvernement afghan. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis ouvrira cette partie ministérielle, avant une réunion bilatérale avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

Parmi les autres responsables attendus figurent la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini ou les ministres des Affaires étrangères allemand Heiko Maas, turc Mevlut Cavusoglu ou iranien Mohammad Javad Zarif.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.