Toute l'actu en bref

Libéré lundi, l'opposant a appelé à de nouvelles manifestations anticorruption le 12 juin.

KEYSTONE/AP/DENIS TYRIN

(sda-ats)

Le milliardaire russe Alicher Ousmanov a attaqué en justice l'opposant au Kremlin Alexeï Navalny. Ce dernier l'accuse de corruption au profit du Premier ministre Dmitri Medvedev, a-t-on appris jeudi auprès du tribunal.

La plainte, enregistrée mercredi, vise M. Navalny ainsi que son organisation, le Fonds pour la lutte contre la corruption (FBK), selon les documents disponibles sur le site du tribunal Lioublinski de Moscou.

Elle a été déposée pour atteinte à l'honneur et à la dignité, a précisé une porte-parole du tribunal citée par les agences russes.

Propriété de 4 hectares

Dans son film-enquête publié début mars et vu plus de 18 millions de fois sur YouTube, le blogueur et opposant accuse M. Medvedev de se trouver à la tête d'un empire immobilier financé par les oligarques du pays. La publication a été suivie fin mars d'importantes manifestations non autorisées dans toute la Russie donnant lieu à des centaines d'arrestations dont celle de M. Navalny qui a passé 15 jours en détention.

Elle cite notamment une propriété de quatre hectares dans un quartier prestigieux de la périphérie de Moscou offert par Alicher Ousmanov, magnat de la métallurgie et des communications, à un fonds qui serait lié selon lui au Premier ministre.

"Nous savons parfaitement ce que veut signifie un tel cadeau: c'est un pot-de-vin", affirme l'opposant, qui compte défier Vladimir Poutine lors de la présidentielle de mars 2018.

"Ligne rouge franchie"

Dans un entretien publié mercredi dans le quotidien libéral Vedomosti, l'oligarque de 63 ans, troisième fortune de Russie selon Forbes avec un patrimoine de plus de 12 milliards de dollars, estime lui que M. Navalny a "franchi une ligne rouge" et dément toute corruption.

Selon lui, le domaine en question a été cédé dans le cadre d'un échange de biens immobiliers qui lui a permis de récupérer un autre terrain voisin de sa propre propriété. Alexeï Navalny a dénoncé à son tour des mensonges en réaction sur son site, documents à l'appui.

Navalny appelle à de nouvelles manifs

Libéré lundi, l'opposant a appelé à de nouvelles manifestations anticorruption le 12 juin, jour où la Russie commémore son indépendance en 1990.

Après avoir gardé le silence, M. Medvedev a rejeté la semaine dernière les accusations formulées dans le film. Selon lui, il vise à "mettre les gens dans la rue et atteindre des objectifs politiques" de M. Navalny.

ATS

 Toute l'actu en bref