Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La cheffe de l'opposition birmane et députée Aung San Suu Kyi a quitté Rangoun dimanche pour les Etats-Unis. Il s'agit de son premier voyage depuis plus de vingt ans dans un pays qui compte une très importante diaspora birmane.

Mme Suu Kyi est attendue à Washington avec une délégation réduite à trois collaborateurs, a précisé Nyan Win, porte-parole de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND). Elle était par ailleurs accompagnée de l'ambassadeur américain à Rangoun, Derek Mitchell.

La lauréate du prix Nobel de la paix rencontrera notamment le président Barack Obama qui avait le premier décidé, en 2009, de rouvrir le dialogue avec la junte, alors au pouvoir, dans l'espoir de la convaincre de faire des réformes. Les militaires birmans ont depuis cédé la place à un régime d'anciens généraux réformateurs en mars 2011.

Message à ses compatriotes

Mme Suu Kyi s'adressera aussi à ses compatriotes installés aux Etats-Unis, dont beaucoup ont été d'ardents opposants du régime militaire. Elle "pourra au moins évoquer la situation des réformes en Birmanie. Elle en aura l'opportunité", a indiqué la porte-parole de son parti.

Son voyage doit s'achever le 3 octobre après quelques jours passés sur la côte ouest des Etats-Unis et des visites aux universités de Yale et Harvard. Aung San Suu Kyi a été libérée de résidence surveillée fin 2010 après avoir passé 15 ans privée de liberté sur un total de 20 ans

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS