Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les sept dirigeants de l'opposition, candidats à l'élection présidentielle de dimanche en Guinée face au chef de l'Etat sortant, Alpha Condé, ont demandé lundi l'annulation du scrutin pour fraudes. Ban Ki-moon a salué lundi "la conduite paisible" du premier tour.

Le secrétaire général de l'ONU a réitéré son appel au calme dans l'attente des résultats du scrutin.

Dans un communiqué, M. Ban "encourage tous les chefs politiques et les acteurs nationaux concernés à maintenir l'atmosphère paisible qui a prévalu le jour des élections et à s'abstenir de toute déclaration qui pourrait mener à des violences ou à des troubles".

Il appelle de nouveau "les acteurs nationaux concernés à résoudre tout différend qui pourrait survenir de façon pacifique et à travers les procédures légales établies".

Annulation requise

Les adversaires du président sortant Alpha Condé ont réclamé lundi l'annulation du premier tour de l'élection, sans attendre les résultats, assimilant les nombreuses difficultés d'organisation à "une fraude massive".

Le scrutin s'est globalement déroulé dans le calme, mais sous tension, les partisans de M. Condé le donnant réélu dès le premier tour, un objectif que ses concurrents jugent irréalisable sans fraude caractérisée.

Ces candidats, parmi lesquels Cellou Dalein Diallo, le principal rival d'Alpha Condé, affirment avoir constaté de nombreuses irrégularités au cours des opérations électorales.

En près de soixante ans d'indépendance, le scrutin de dimanche n'était que la deuxième élection libre organisée dans l'ancienne colonie française. Les violences liées à des tensions ethniques ont souvent perturbé les consultations électorales, y compris en 2010, quand Alpha Condé avait été porté au pouvoir après deux années de régime militaire brutal.

Le dépouillement des suffrages a débuté tard dimanche soir. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) doit diffuser les résultats sous 72 heures, soit d'ici mercredi soir. Un responsable a indiqué que l'issue provisoire du scrutin ne serait sans doute pas connue avant jeudi ou vendredi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS