Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nikol Pachinian élu mardi premier ministre de l'Arménie (archives)

KEYSTONE/AP/SERGEI GRITS

(sda-ats)

Le chef de l'opposition arménienne, Nikol Pachinian, a été élu mardi premier ministre par le parlement de cette ex-république soviétique du Caucase du Sud. Il a été soutenu par 59 députés, alors qu'il avait besoin de 53 voix pour être élu.

Il était le seul candidat en lice. Il s'agissait du deuxième vote au parlement en huit jours sur la candidature de M. Pachinian, 42 ans, qui avait subi un échec le 1er mai dernier.

Des milliers de partisans du chef de l'opposition s'étaient rassemblés dès le début de la matinée dans la capitale Erevan. Ce rassemblement augurait déjà de l'élection de Nikol Pachinian.

Ce vote faisait suite aux grandes manifestations organisées le mois dernier par les partisans de l'opposant qui ont contraint à la démission le dirigeant historique de l'Arménie, le premier ministre et ancien président Serge Sarkissian, et ont préparé le terrain à un changement radical du pouvoir dans l'ex-république soviétique.

"Nous avons fait une révolution dans notre pays", a déclaré mardi matin une adolescente portant un T-shirt à l'effigie de Nikol Pachinian. "Le monde entier va nous respecter", a-t-elle ajouté.

Ces événements ont été suivi avec méfiance à Moscou, qui considère l'Arménie comme un allié stratégique et ne veut pas d'un changement de dirigeants qui fasse sortir le pays de son orbite. Moscou a une base militaire en Arménie. Nikol Pachinian, un ex-journaliste devenu député, a promis de conserver des liens étroits avec le Kremlin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS