Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le parti social-démocrate Smer (opposition) de l'ex-premier ministre Robert Fico a remporté samedi les élections législatives en Slovaquie avec près de 40% des voix. Il ne parvient toutefois pas à obtenir une majorité claire au parlement, selon les sondages sortis des urnes.

Selon un sondage de l'institut Focus pour la télévision publique slovaque, Smer remporte 39,6% des voix et obtient 75 des 150 sièges du parlement. A un siège de la majorité absolue, il aura besoin d'un allié pour gouverner. Les Chrétiens Démocrates (KDH) arrivent en deuxième position avec 9,9% des voix.

Dossier "Gorille"

Les partis de centre droit ont été à la peine dans la campagne électorale, à la suite d'une affaire de corruption présumée éclatant en décembre.

Mis sur internet par un anonyme, un dossier baptisé "Gorille" a révélé des liens étroits entre des dirigeants politiques et ceux du groupe d'investissement Penta, grâce à des écoutes dans un appartement de Bratislava mises en place par les Services du renseignement (SIS) en 2005-2006.

A la suite de l'affaire "Gorille", le SKDU-DS n'était crédité que de 5,1% des intentions de vote, alors qu'il avait obtenu 15% des voix en 2010.

Le scandale pourrait aussi profiter à de nouveaux petits partis comme "Les Gens Ordinaires" et "Le Mouvement 99%" qui a emprunté son nom au mouvement "Occupy Wall Street".

ATS