Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jens Stoltenberg a cité trois domaines nécessitant une plus forte présence de l'OTAN: le renforcement des forces spéciales de l'armée afghane, le soutien au développement des forces aériennes afghanes et la formation des cadres de l'armée (archives).

KEYSTONE/EPA/CARSTEN KOALL

(sda-ats)

L'OTAN va augmenter sa présence en Afghanistan, a déclaré jeudi son secrétaire général Jens Stoltenberg. L'organisation n'entend cependant pas y reprendre des opérations de combat, mais seulement aider davantage les forces afghanes à faire face aux talibans.

"Les autorités militaires ont demandé quelques milliers de soldats en plus", a souligné M. Stoltenberg devant la presse, à son arrivée à une réunion des ministres de la Défense de l'OTAN à Bruxelles. "Je peux confirmer que nous allons augmenter notre présence en Afghanistan."

M. Stoltenberg a rappelé que l'Alliance participe à l'entraînement et à la formation des forces afghanes dans le cadre de la mission "Resolute Support", depuis qu'elle a mis fin en 2014 à sa mission de combat dans le pays. "Il ne s'agit pas de reprendre des opérations de combat", a-t-il insisté, mais "d'aider les Afghans à combattre et à assumer la pleine responsabilité de leurs responsabilités en termes de sécurité".

Il a cité trois domaines nécessitant une plus forte présence de l'OTAN: le renforcement des forces spéciales de l'armée afghane, le soutien au développement des forces aériennes afghanes et la formation des cadres de l'armée.

Pas de nombre précis

Interrogé sur ce qu'il attendait sur ce dossier de la part du secrétaire à la Défense américain Jim Mattis, qui participe à la réunion de jeudi à Bruxelles, M. Stoltenberg a estimé qu'il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il annonce "un nombre précis de soldats" à ce stade. Il faut "s'assurer que nous sommes capables de sortir de l'impasse et de préparer le terrain pour une solution politique."

Les chefs militaires américains dans la région réclament depuis des mois des renforts de plusieurs milliers de soldats pour aider le gouvernement afghan à faire face à la pression des talibans. Mais l'administration du président Donald Trump n'a pas encore annoncé de décision sur ce point. Pour l'année 2018, il manquerait 2500 à 3000 soldats pour que l'OTAN puisse pleinement assurer sa mission en Afghanistan, selon des sources diplomatiques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS