Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ours séjournant en Basse-Engadine porte désormais un collier à émetteur. Les gardes-chasse grisons l'ont endormi et équipé dans la nuit de mercredi à jeudi, puis relâché. Le plantigrade venait de tuer une chèvre. Des munitions spéciales doivent permettre de le tenir éloigné des habitations.

La fixation d'un émetteur sur le mâle M13, âgé de deux ans, a pu se dérouler près de Scuol (GR). L'ours brun observé pour la première fois dans la région samedi dernier avait déjà été équipé d'un collier de ce type dans la province italienne voisine du Trentin-Haut-Adige mais l'avait perdu en janvier dernier.

Le nouvel émetteur permettra de surveiller M13 plus étroitement et de l'effrayer avec des munitions spéciales destinées à l'éloigner, indique l'autorité cantonale de la chasse. Le but est de rendre le jeune mâle plus craintif face aux hommes, selon le concept du "plan ours" de la Confédération.

Hauteurs toujours enneigées

Contacté par l'ats, l'inspecteur de la chasse Georg Brosi ne considère pas M13 comme un ours à problème. La topographie de la Basse-Engadine lui semble en revanche bien plus problématique: la neige a disparu dans la vallée mais pas encore sur les hauteurs. Conséquence: l'ours continue à se promener près des habitations.

La population et les touristes sont donc appelés à jeter leurs déchets ou conserver leurs produits alimentaires de manière sûre et inatteignable pour l'ours. M13 est actuellement le seul ours dans la région.

En avril 2008, l'ours JJ3 avait dû être abattu car il représentait un danger pour la population. Ne craignant pas l'homme, il allait chercher sa nourriture dans des zones habitées.

ATS