Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ours observé en Basse-Engadine samedi a été identifié. Il s'agit de M13, un mâle de deux ans, a indiqué l'inspecteur de la chasse grison Georg Brosi. Le plantigrade pèse une centaine de kilogrammes et a été vu à quatre reprises dans la région de Scuol (GR).

Comme il y a encore de la neige en altitude, l'animal se déplace dans la vallée, donc près des habitations. Pour se nourrir, il s'en est pris jusqu'ici à trois ruches.

Depuis 2005, des ours venant de la province italienne du Trentin traversent régulièrement la frontière helvétique. Généralement, ils arrivent fin juin. C'est la première fois qu'un ours est observé aussi tôt en Engadine.

Évolution suivie à la trace

Pour l'instant, les autorités n'ont pas encore décidé de mesures. "Nous sommes en contact avec les offices responsables à Berne et en Italie et nous observons l'évolution de M13", affirme M. Brosi.

En cas de rencontre avec un ours, les spécialistes recommandent de parler fort et de bouger les bras. Si l'animal attaque, il faut se coucher à plat ventre et poser les mains sur la nuque. "L'ours constatera que la personne ne représente pas de danger", peut-on lire dans le Plan Ours de la Confédération.

En avril 2008, l'ours JJ3 avait dû être abattu car il représentait un danger pour la population. Ne craignant pas l'homme, il allait chercher sa nourriture dans des zones habitées.

ATS