Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A une année des élections cantonales neuchâteloises, l'UDC a subi un sérieux revers aux élections communales. Le parti a été éjecté des législatifs de Neuchâtel et de Corcelles-Cormondrèche, n'est pas parvenu à percer à Val-de-Ruz et recule à La Chaux-de-Fonds.

Président du parti cantonal, Yvan Perrin explique ces résultats par la difficulté à établir des listes complètes de candidats pour les élections communales. "On le paie cash", a déclaré lundi à l'ats l'ancien vice-président de l'UDC Suisse.

Elections cantonales

"Il y a aussi eu des éléments extérieurs qui sont venus polluer le débat", a-t-il ajouté en faisant allusion à l'achat du Gripen et à l'affaire Blocher-Hildebrand. Chaque élection vaut pour elle-même, estime le politicien.

Le scrutin de dimanche ne préjuge donc pas de l'issue des élections cantonales d'avril 2013. "Il y a une volonté de changement de la population mais il est difficile de dire si cela profitera à l'UDC ou aux Verts", a estimé Yvan Perrin, postulant à la candidature au Conseil d'Etat neuchâtelois.

Seules notes positives pour l'UDC neuchâteloise, la réélection du conseiller communal Jean-Charles Legrix à La Chaux-de-Fonds. Mais le maintien du seul siège UDC dans un exécutif de Suisse romande n'a été acquis que de justesse. Le parti gagne aussi un siège au Conseil général de Val-de-Travers.

Sérieux revers

Ailleurs, c'est la déconvenue. A Neuchâtel, l'UDC n'est pas parvenue à atteindre le quorum de 10% pour le Conseil général et perd les six sièges obtenus en 2008. A relever que des tensions internes au groupe avaient conduit à des démissions durant la dernière législature.

Même scénario à Corcelles-Cormondrèche où l'UDC ne parvient pas à atteindre le quorum électoral et perd ainsi ses cinq fauteuils au législatif. A La Chaux-de-Fonds, elle perd deux sièges sur huit au profit du Nouveau Parti libéral (NPL) de Frédéric Hainard. Dans la commune fusionnée de Val-de-Ruz, l'UDC rate son entrée au Conseil général.

ATS