Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'UDC Lausanne lance deux candidats dans la course à la Municipalité de Lausanne: son nouveau président Claude-Alain Voiblet et Anita Messere, coordinatrice romande de la campagne Ecopop.

Les candidatures ont été approuvées à l'unanimité lundi soir lors d'une assemblée générale de la section lausannoise, a déclaré Claude-Alain Voiblet mardi à l'ats. Membre de l'UDC depuis peu, Mme Messere est une personne de qualité qui partage les objectifs de l'UDC, a-t-il ajouté. Elle a accepté de se lancer à la demande de la section lausannoise, a-t-il expliqué.

Membre de l'UDC depuis 32 ans, Claude-Alain Voiblet n'est pas un inconnu. Venu dans le canton de Vaud après un premier chapitre politique dans le Jura bernois, il est aujourd'hui vice-président de l'UDC suisse, coordinateur de l'UDC romande, député, conseiller communal. En 2012, il a été candidat à la succession du conseiller d'Etat Jean-Claude Mermoud. Il est aussi le premier des viennent ensuite de l'UDC Vaud au Conseil national.

La section lausannoise l'a élu lundi à sa présidence à l'unanimité. Il s'agit de resserrer les rangs derrière des activités politiques, après deux ans difficiles de "tensions et de chamailleries", a noté M.Voiblet.

Trois sièges à droite

"A la Municipalité de Lausanne, on souhaite trois sièges pour le centre et la droite", a expliqué M.Voiblet. "Cela correspond à l'équilibre des forces voulues par les citoyens lors des élections fédérales".

Comptant actuellement 14 représentants au Conseil communal, l'UDC vise 18 sièges. La section a déjà recruté 32 candidats. A terme, elle compte présenter une liste de 50 personnes, dont un tiers de femmes et un candidat sur six d'origine étrangère, a précisé le vice-président de l'UDC suisse.

Quatre sortants

L'UDC est le dernier parti à présenter ses candidats pour l'élection à la Municipalité de Lausanne. La configuration actuelle de la Municipalité de Lausanne est de 3 PS, 2 Verts, 1 POP et 1 PLR. Le dépôt des listes est fixé au 11 janvier.

Les sortants socialistes Oscar Tosato, Florence Germond et Grégoire Junod ont annoncé solliciter un nouveau mandat. L'avocat Mathieu Blanc et le secrétaire patronal Pierre-Antoine Hildbrand se présentent sous la bannière PLR, Natacha Litzistorf, la présidente de la Fédération romande des consommateurs (FRC) et le sortant Jean-Yves Pidoux sous celle des Verts.

Au centre, l'entrepreneur Manuel Donzé défendra les couleurs du PDC, l'ingénieur Jean-Christophe Birchler celle des Vert'libéraux. Le POP propose un candidat, David Payot, secrétaire d'Opre Rom, tandis que solidaritéS présente le conseiller communal Hadrien Buclin et Pierre Conscience, actif dans le collectif "R".

Outre le popiste Marc Vuilleumier, le syndic vert Daniel Brélaz et le PLR Olivier Français quittent l'exécutif lausannois pour rejoindre respectivement le Conseil national et le Conseil des Etats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS