Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les citoyens d'Appenzell Rhodes-Extérieures ont décidé à 61% des voix dimanche de supprimer les forfaits fiscaux pour les riches étrangers. Dans le canton de Lucerne, les conditions d'octroi seront durcies. En ce qui concerne les élections cantonales, l'UDC a essuyé une véritable gifle.

Le parti de droite nationaliste a perdu pas moins de seize sièges au total dans les parlements st-gallois, schwyzois et uranais. Les résultats électoraux confirment et amplifient même le recul enregistré en octobre par l'UDC lors des élections fédérales (-7 sièges au Conseil national).

Dans le canton de St-Gall, l'UDC a perdu 6 de ses 41 mandats obtenus en 2008 et en perd autant dans celui de Schwyz. A Uri, elle quatre sièges au parlement et descend à 14 mandats.

Adieux forfaits fiscaux

Appenzell Rhodes-Extérieures devient ainsi le troisième canton avec Zurich et Schaffhouse à abandonner les forfaits fiscaux. St-Gall et Thurgovie les ont maintenus tout en durcissant, comme Lucerne, les conditions d'octroi.

Actuellement, 160 forfaits fiscaux sont attribués à Lucerne. Avec l'acceptation du contre-projet, le nombre de bénéficiaires devrait tomber à 25. Les 160 forfaits paient environ 14 millions de francs d'impôt. Appenzell Rhodes-Extérieures compte 22 personnes bénéficiant d'un forfait fiscal.

Prostituées dans des box

L'UDC a échoué à faire durcir les conditions d'octroi du passeport rouge à croix blanche à Zurich. Les citoyens ont balayé une révision de loi et un contre-projet. A Soleure en revanche, sur une initiative du parti, la police et la justice devront préciser la nationalité des délinquants dans leurs annonces.

En ville de Zurich, les prostituées de rue pourront désormais vendre leurs services dans des box installés en marge de la cité de Zwingli. Ses citoyens ont approuvé dimanche à 52,6% cette innovation destinée à atténuer les nuisances dans les zones habitées.

Enfin, les Argoviens ont rapproché leur système scolaire de celui des autres cantons, sans adhérer à HarmoS, en approuvant, par 78,62% des voix, une réforme qui en reprend largement les conditions.

ATS