Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'UDC veut construire une nouvelle centrale nucléaire d'ici 2030; deux autres pourraient suivre jusqu'en 2045. Contre vents et marées, le parti refuse l'abandon "précipité" de l'atome. Il a présenté lundi sa stratégie énergétique, en attendant le projet gouvernemental prévu prochainement.

"L'approvisionnement électrique de la Suisse ne doit pas reposer sur de vagues espoirs ou servir de champ d'expérimentation à des idées mal réfléchies". Par ces termes, l'Union démocratique du centre (UDC) s'oppose aux propositions du Conseil fédéral et des autres partis en faveur d'une sortie progressive du nucléaire dans un "document de fond" qui devra être discuté au sein du parti.

"On cherche en vain dans la stratégie gouvernementale la moindre proposition réaliste quant à la manière de compenser" les 40% d'électricité d'origine nucléaire, a dénoncé le conseiller national Jean-François Rime (FR) devant la presse. Et de mettre en exergue des coûts incertains, allant de 50 à 150 milliards de francs.

Approvisionnement et prix bas

Pas question cependant de soutenir une réforme fiscale écologique pour financer la stratégie énergétique. Un tel impôt coûterait des milliers d'emplois et détruirait la compétitivité de l'économie suisse, a jugé son collègue Adrian Amstutz (BE).

En dépit de la catastrophe nucléaire de Fukushima, les centrales nucléaires suisses doivent pouvoir fonctionner au moins pendant 60 ans, jugent les stratèges de l'UDC. Le gouvernement voudrait pour sa part les débrancher après environ 50 ans.

La consommation d'électricité va continuer d'augmenter de 0,5% par an en Suisse, selon les démocrates du centre. Pour eux, la sécurité de l'approvisionnement, l'indépendance vis-à-vis de l'étranger et le coût avantageux de l'électricité doivent primer sur les autres considérations.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS